Tchektchouka aux 3 poivrons et oignon frais

Publié le 6 Juin 2016

Tchektchouka aux 3 poivrons et oignon frais

Salam Alaykoum / Bonjour tout le monde

Tout d'abord je tiens à vous souhaiter un bon Ramadan 2016, en espérant que ce mois sacré vous apporte à vous et vos proches, quiétude et sérénité :)

Pour débuter ce premier jour de jeûne, j'ai choisi de préparer une tchektchouka aux 3 poivrons et oignon frais.

Je vous avais déjà proposé une version traditionnelle ici

Avec un bon pain maison c'est un régal !

Ingrédients pour 2/4 personnes :

  • 1 poivron rouge
  • 1 poivron jaune
  • 1 poivron vert
  • 2 tomates
  • une gousse d'ail
  • 1 oignon frais
  • 1 cuillère à café de sel
  • 1 cuillère à café bombée de paprika
  • 1 cuillère à café de poivre
  • 4 cuillères à soupe d'huile d'olive

Tchektchouka aux 3 poivrons et oignon frais

Préparation :

Commencez par hacher votre oignon.

Dans une poêle en pierre ou anti adhésive, faites revenir l'oignon frais et la gousse d'ail pilée dans l'huile d'olive, le tout à feu doux. Laissez suer.

Détaillez vos poivrons en fines lamelles. Ajoutez vos poivrons et les épices, couvrez et laissez revenir sur feu doux tout en mélangeant de temps en temps.

Lavez vos tomates et faites les bouillir dans de l'eau pendant 2 minutes afin que la peau se retire facilement.

Retirez la peau et le cœur des tomates.

Découpez les ensuite en petits dés et ajoutez les au reste. Laissez cuire à découvert jusqu'à ce que les légumes aient bien fondu et afin que le jus épaississe.

Avant de servir vous pouvez arroser d'un filet d'huile d'olive.

A déguster bien chaud avec un bon pain ou encore des frites c'est un régal.

Bon appétit les amis ! Saha Ftorkoum ...

Rédigé par Meriouma Dz

Publié dans #Plats algériens, #entrée, #Salés

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

nana 26/08/2016 23:29

Bonne recettes merci

voyance par mail gratuite 08/06/2016 16:52

Je suis tombé sur ton site depuis un retweet, donc j’interagis et je met des commentaires quand cela m'interpelle et que ça en vaut la peine.